Vacances en République tchèque:CZeCOTTourmapsLa Bohême de l‘EstUNESCOVacances activesHoraires

skočit na navigaci | skočit na obsah


non connecté
Ouvrir la session
la choix d'une langue: cn cz de en es fr it jp nl pl ru

Kutná Hora.
fotografie: précédente | suivante

nahoru ^


Villes de l'O.N.U.E.S.C.

Brno Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Brno est une réserve patrimonial urbaine de premier plan et la deuxième plus grande ville de République tchèque. Le peuplement continu y existe depuis l´arrivée des Slaves au 6ème siècle, en passant par l´époque de l´Empire de la Grande-Moravie jusqu´à nos jours. Depuis la fin du 13ème siècle, la ville est défendue par le château-fort Špilberk, devint au cours du temps le château résidentiel des margraves moraves de la lignée des Luxembourg et la capitale régionale de la Moravie. Ainsi que les autres villes, Brno a également ses secrets cachés, par exemple ses souterrains. La villa Tugendhat est un grand aimant pour les touristes du monde entier. Il s´agit de la réalisation la plus remarquable en Europe de l´architecte Ludwig Mies van der Rohe et a été inscrite en 2001 sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l´UNESCO.

Český Krumlov Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Český Krumlov se situe tout au Sud de la République tchèque, dans une région qui est l´endroit idéal pour vivre les moments les plus intéressants. La ville n´est pas grande par son étendue, mais elle attire par son atmosphère des temps anciens. Grâce à sa disposition architecturale moyenageuse, elle est classée depuis 1992 par l´organisation UNESCO. En tant que centre naturel, elle ne vit pas seulement de son histoire, mais devint par le temps ville de culture, d´arts et de moments remarquables. Elle offre toute l´année les meilleures morceaux d´un programme dense d´événements culturels. Des visites de musées et galeries en passant par les concerts des sept festivals de musique ou les représentations dans le cadre des fêtes traditionnelles, des visites nocturnes ou soirées dans les tavernes de style. Dans son écrin d´une belle nature préservée, elle attire tous ceux qui veulent vivre quelque chose d´inoubliable.

Complexe de Lednice-Valtice

.
Le complexe de Lednice-valtice se compose d´endroits où fut construit au 12ème siècle un imposant château-fort frontalier. Aujourd´hui on y trouve un château romantique, une pittoresque petite ville et avant tout un bijou paysager aux dimensions sans précédent. La borne imaginaire du début d´un long chemin de développement de toute la région est la fin du 14ème siècle, lorsque les seigneurs de Lichtenstein acquirent une partie des terres du lieu. L´espace actuelle d´une étendue de pratiquement 300 km2 est la conséquence des aménagements effectués dans les parcs anglais. Grâce à cela l´architecture baroque y rencontre des bâtiments du château aménagés en néogothique et autres menues constructions en style romatique. Le complexe de Lednice-valtice, en tant qu´un des trésors du patrimoine culturel et naturel mondial de l´UNESCO, a été inscrit sur sa Liste en 1996.

Holašovice

.
Holašovice est mentionné dès la moitié du 13ème siècle, à l´époque de la colonisation des régions frontalières de Bohême du Sud. Le village connut deux coups du sort difficiles. Le premier au 16ème siècle lorsque près de tous les habitants tchèques d´origine succombèrent à la peste. Mais presque aussitôt il fut colonisé par de nouveaux colons allemands. Le second fut au début de la Seconde guerre mondiale lorsque se réalisèrent les efforts de la population allemande locale de relier la commune au territoire du Reich. En 1946 fut menée une expulsion de force qui frappa la plupart des habitants de nationalité allemande. Dans les maisons vidées s´installa une population tchèque de l´intérieur du pays, dont peu construisirent mais plus seulement réparèrent et entretinrent le patrimoine existant. Sur la Liste de l´UNESCO put alors être inscrit en 1998 un système moyenageux presque entièrement préservé de maisons d´habitation et de granges.

Kroměříž Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Kroměříž fut fondée comme colonie de commerçants au carrefour de routes de commerce. A l´époque de la colonisation par la religion au début du 12ème siècle elle devint la propriété de l´évêque d´Olomouc. Elle fut érigée en ville au cours de la seconde moitié du 13ème siècle, mais les guerres de religion du 14ème siècle portèrent à la ville des coups terribles. Après 1848 quand s´y déroula l´assemblée constituante de l´empire, arriva l´époque de progrès qui porta la ville vers les plus hautes cimes de la culture et des arts spirituels. Non seulement son histoire et son architecture sont intéressants, mais aussi la nature environnante qui offre toute une gamme de possibilités comment passer son temps libre. Elle devient tous les ans le théâtre de festivals de musiques les plus variés, ainsi que d´expositions, de conférences et congrès. Les jardins et le château de Kroměříž ont été inscrits sur la Liste de l´UNESCO en 1998.

Kutná Hora Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Kutná Hora („la Montagne minière“), comme l´indique lui-même son nom, est liée à l´extraction de l´argent. Dès l´an 1142 le premier monastère cistercien des pays tchèques fut fondé non loin de Sedlec et à la fin du 13ème siècle apparut la colonie de mineurs originelle Cuthna antiqua : Stará Kutna („la Vieille mine“), de laquelle la ville royale s´enrichit en peu de temps. En 1300 le roi Václav II. y édita le code minier „Ius regale montanorum“ et encore cette même année il initie une réforme monétaire. Un siècle plus tard un autre roi, Venceslas IV., y édita le Décret de Kutná Hora, par lequel il changea l´équilibre des voix à l´université de Prague en faveur des Tchèques. Kutná Hora est de droit considéré comme le trésor du pays, sa richesse donna une puissance à l´essor du royaume tchèque. L´unicité et l´histoire, tout vallut en 1995 l´inscription de Kutná Hora sur la Liste de l´UNESCO.

Litomyšl Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Litomyšl apparut près de la route du commerce reliant la Bohême à la Moravie au tournant des 10ème et 11ème siècles. Un point culminant de la ville est le château Renaissance de type italien ayant plus de huit mille sgraffites, qui est depuis 1999 dans la Liste de l´UNESCO. Le compositeur Frédéric Smetana est né dans la ville de Litomyšl, son nom est rappelé chaque année par un festival d´opéra. Sur la place de 500m de long, vous trouverez la mairie gothique et nombre de maisons Renaissance et baroques. La promenade par les ruelles historiques se terminant dans les jardins du monastère fait partie des moments inoubliables. Comme autre curiosité il y a le musée et ses peintures murales de Josef Váchal – Portmoneum. Litomyšl n´est pourtant pas que de l´histoire, on y trouve une grande palette d´édifices modernes, fière de l´épithète Ville européenne s´épanouissant et devient une ville du tourisme de congrès.

Olomouc Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Olomouc, qui se situe en plein coeur de la région Haná et comme ville de plus de cent mille habitants, fait partie des métropoles moraves les plus importantes, où elle donna rendez-vous avec l´histoire grâce à des personnalités à la science grâce au progrès. La tradition d´ériger les colonnes de la peste débuta dans les pays chrétiens au Concile de Trente. De par l´époque de son apparition dans les années 1716-1754, le monument d´Olomouc fait partie des derniers exemples de cette vague de mode, mais il se distingue notablement de tous les monuments semblables par son concept créatif, la richesse de ses décorations figuratives et enfin même par ses dimensions. La consécration des 35 mètres de ce monument élevé se déroula le 9 septembre 1754 en la présence de l´impératrice Marie-Thérèse et son conjoint François Josef I. Stéphane de Lorraine. La colonne de la Sainte Trinité fut inscrite en l´an 2000 à la Liste de l´UNESCO.

Praha (Prague) Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Prague, son peuplement discontinu est daté du haut paléolithique jusqu´à l´époque latine. Avec l´arrivée des Celtes, on vit apparaître à la fin du 2ème siècle avant Jésus-Christ des oppida, et au cours de la seconde moitié du 6ème siècle arrivèrent les premières tribus slaves. Au 9ème siècle le clan gouvernant des Přemyslides y laissa transferrer le siège de son clan et par cela la pierre fondatrice fut posée à l´endroit ayant le rôle de siège du souverain des pays tchèques princiers et ensuite royaux. Prague est une zone patrimoniale urbaine remarquable, dont le coeur historique d´une étendue de 866 hectares comprend l´ensemble urbanistique exceptionnel du Château de Prague et de Hradčany, Malá Strana et du Pont Charles, de la Vieille Ville („Staré Město“) avec le quartier Josefov et les partie préservées de l´ancienne Ville juive, de la Nouvelle Ville („Nové Město“), de Vyšehrad et autres monuments. Elle fut inscrite à la Liste de l´UNESCO en 1992.

Telč Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Telč se situe dans le pan Sud-Ouest de la Moravie, à mi-chemin entre Prague et Vienne. Selon la légende sa fondation serait liée à la victoire du duc morave Othon II. sur le duc de Bohême Břetislav en l´an 1099. Justement Othon fit construire une chapelle, plus tard église et hameaux, aujourd´hui la Vieille Ville. La ville atteignit son plus grand essor sous le règne du seigneur Zachariáš z Hradce pendant la seconde moitié du 16ème siècle. A la fin du 19ème siècle, la ville grandit encore en importance avec l´arrivée du chemin de fer. Comme son coeur historique, enchâssé dans des étangs et des portes, garda au cours des siècles sa forme personnelle, en 1992 il fut inscrite dans la Liste de l´UNESCO. Grâce à son unicité, des milliers de touristes y affluent chaque année du monde entier.

Třebíč

.
Třebíč lie son histoire à la fondation du monastère bénédictin en l´an 1101. Grâce à sa position sur les rives de la rivière Jihlava et la générosité des fondateurs, la ville devint de bonne heure un centre notoire de vie religieuse et de formation. Aujourd´hui c´est un important centre économique, administratif, politique et culturel de la Moravie du Sud-Ouest. Elle offre une riche palette de possibilités d´activités de détente dans un environnement pittoresque au pied des Hauteurs tchéco-moraves. La ville était un centre de la culture juive en Moravie et le quartier juif préservé de façon exceptionnelle est le témoin muet de la vie en commun, autrefois, entre Juifs et Chrétiens. Vos pérégrinations à la découverte des monuments vous conduiront au quartier juif ainsi qu´à la Basilique St.-Procope, qui ont été inscrits en 2003 dans la Liste de l´UNESCO.

Žďár nad Sázavou Présentation officielle d'une ville / d'une commune - nouvelle fenêtre.

.
Žďár nad Sázavou était à l´origine une colonie de marchands, installée sur un ancien chemin terrestre. La colonie apparut en même temps que la fondation du monastère local de l´ordre des Cisterciens en l´an 1252. Elle fut érigée en ville au début du 17ème siècle. Aujourd´hui elle est l´hôte ainsi que l´organisatrice de nombreux événements socio-culturels. Grâce à son emplacement favorable elle offre aux touristes toute une gamme de modes d´activités de détente les plus divers. L´Eglise votive St.-Jean Népomucène à Zelená hora fut inscrite sur la Liste de l´UNESCO en 1994. La construction du début du 18ème siècle est l´un des meilleurs projets de l´architecte Jan Blažej Santini-Aichel et à la fois un exemple du gothique dit baroque. L´église pas grande dans son ensemble échappe à toute description, ce qui est une raison suffisante pour la voir de ses propres yeux.

nahoru ^ | tisk | komentovat

Viewed 1729 times